Membres
                                 
   AUTEUR:   


Sésame:






Derniers sujets
» Tout m'éblouit / Pizzi / bipol
Aujourd'hui à 16:21 par aupositeur

» HIER DEMAIN LIGNY LENOIR
Aujourd'hui à 16:14 par aupositeur

» Il est grand temps
Aujourd'hui à 16:01 par aupositeur

» Pour un regard de toi (Claude / Aupositeur)
Aujourd'hui à 14:31 par Claude

» Notre histoire
Hier à 22:03 par laurent.agathe

» l Analphabete
Hier à 21:58 par laurent.agathe

» Une chambre pour deux (Milady / Aupositeur)
Lun 21 Aoû - 21:59 par laurent.agathe

» Service minimum /Arabesque /aupositeur
Lun 21 Aoû - 21:27 par Michel Bonnassies

» sans présence
Lun 21 Aoû - 9:55 par milady write

» "Des mois d'émoi..." (Jeff/Aupositeur)
Lun 21 Aoû - 9:49 par milady write

» "Paris chomeur" (Jeff/Eric Lenoir)
Lun 21 Aoû - 8:48 par milady write

» Face
Ven 18 Aoû - 13:10 par laurent.agathe

» Face
Jeu 17 Aoû - 14:42 par laurent.agathe

» irai-je un jour à Compostelle Gaston Eric
Mer 16 Aoû - 17:14 par gaston ligny

» jE N'SUIS PLUS MOI
Dim 13 Aoû - 19:42 par laurent.agathe

» L'été en robe légère
Mar 8 Aoû - 16:58 par Garance

» Il n'était rien qu'une gueule noire Gaston Pierre
Lun 7 Aoû - 6:59 par yvon Chaloyard

» C’ÉTAIT BIEN...
Sam 5 Aoû - 8:14 par Claude

» Cet oiseau / Pizzi / bipol
Lun 31 Juil - 19:47 par Pizzi

» Je ne suis qu'une bête
Mer 26 Juil - 22:33 par brunototi

» L'âme des parpaillots Gaston Ligny Yves Alba
Dim 23 Juil - 19:59 par Jeff

» Une gueule noire (Gaston / Sylvain)
Dim 23 Juil - 11:21 par Jeff

» Balade d’un corbeau….
Dim 23 Juil - 11:07 par Jeff

» Ton Univers
Dim 23 Juil - 11:03 par Jeff

» Quand nous avions si peur
Dim 23 Juil - 10:59 par Jeff

» Été d'éternité / Michel Bonnassies / bipol
Dim 23 Juil - 10:56 par Jeff

» pendant que j'pleure
Mar 2 Mai - 20:26 par Caméléon

» Hara Kiri (blog zicos)
Jeu 23 Mar - 9:43 par laurent.agathe

» Lord Commandant
Lun 13 Mar - 7:53 par yvon Chaloyard

» L'esprit de Noël
Dim 19 Fév - 9:43 par Jeff

» Chante,danse,ris...
Dim 19 Fév - 9:39 par Jeff

» FLEUR
Dim 19 Fév - 9:35 par Jeff

» Dix-sept ans
Dim 19 Fév - 9:30 par Jeff

» Fille de personne
Dim 19 Fév - 9:23 par Jeff

» AU FOND DE SON REGARD musiqué par Eric GUERIN
Dim 19 Fév - 9:18 par Jeff

Meilleurs posteurs
Mac Hoochie Plane (2863)
 
libreplume (2144)
 
Jeff (1536)
 
bipol (1354)
 
gaston ligny (1274)
 
Arabesque (1125)
 
Rêverie de plume (1056)
 
Garance (1029)
 
FurboTioul (949)
 
G.Léboul (945)
 


L'odeur de caoutchouc chaud

 ::  :: 

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Mac Hoochie Plane le Mar 22 Sep - 17:52

Quand je nage dans la piscine
J'ador' frôler le fond
Tenir longtemps sans respirer
Laisser mon esprit en sourdine

Mais le corps exige de l'air
Juste quand les poumons
Menacent presque d'exploser :
L'instinct de survie salutaire !

Deux secondes de panique
Puis l'oxygène envahit mes cellules
Et tu es là, devant moi, qui me souris...

Tu me dis que ce n'est pas loin
Même tout près d'ici
Je te dévor' des yeux, hagard
C'est vrai que tu vis dans le coin

Tu manœuvres pour te garer
Je t'admir', tu conduis
Fou comme mon sang soudain s'est
Figé quand tu m'as embrassé !

Deux secondes de sidération
Dont je ne me suis pas encore remis
Et nous entrons chez toi...

J'appuie sur un interrupteur
Dans ces quelques instants
Avant qu'l'ampoule ne s'éclaire
Se terr'nt les racin's de la peur

La peur du noir et de la mort
Que tout homme ressent
Toute l'angoiss' de l'animal
Doutant de son petit confort

Deux secondes de confusion
A peine et la lumière vient

Je vais piquer une tête
Encore une langueur et je sors !
Je veux plonger entre tes seins...

Après une nuit si divine
Je m'en retourne à pied
Chercher ma voitur', le cœur gai
Laissée tout près de la piscine

Mêm' en retard pour le boulot
Je me sens bien, léger
Je vais prendre les raccourcis
Et puis foncer car il le faut !

Où me suis-je embarqué ?
Pour quelques mètres de trop
Où me suis-je embardé ?
Le choc frontal
Contact fatal
Infinie fractale

Deux secondes avant l'éternité
Sur lesquelles j'ai glissé
Les mots à éviter
Ceux qui dépassent la pensée
Qui viennent tout gâcher...

Je n'écrirai plus
L'envie m'a quitté bêtement
Je n'écrirai plus
La vie en a décidé autrement

Je veux dire mais je ne peux pas
Pas comme ça
Pas comme ça
Tout oublier en un tournant
Pour ne garder que la douleur du temps
Et cette odeur de caoutchouc chaud...




Ce texte vous est proposé à musiquer, chers compositeurs.


"A musiquer" n'apparaît en effet plus à l'édition de la fiche, Maître Jeff...

avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Sea, sex and sun ???

Message par Ari Bayaribailé le Mer 23 Sep - 0:12

Ooooh !
Sachant le côté polisson de l'auteur et sa malice, et au vu du titre plus qu'évocateur de passion, je m'attendais à plus... pimenté !
Cet opus serait-il donc de la veine des grandes tragédies grecques, où bien des événements croustillants ... oups, pardon... événements importants se passent (malheureusement, soupir !) en coulisse ? Je reste sur ma faim.... car enfin, diable, il est question de piscine, des sensations du corps qui exulte, d'une belle, d'un rêve de mammelle (*), et... pfuitt ! Passons, y'a rien à voir !!
Depuis Guinsbarre, pourtant, la censure n'est plus ce qu'elle fut, morbleu  clin d\'oeil
Un titre comme celui-là, cher Mac, NE PEUT PAS être traité avec la même légèreté qu'une promesse électorale. Allez, dis-moi que je me trompe !

Pour le reste, sur la forme, il y a des passages qui je crois, manquent de légereté et passeront p-ê mal en chanson ("Menacent presque d'exploser" -  "Puis l'oxygène envahit mes cellules"). Je trouve en outre certaines rimes peu convaincantes
"Le choc frontal  -  Contact fatal  -  Infinie fractale"


(*) j'allais oublier un créneau pour le parking... à cent lieues du thème aphrodisiaque  :-((

Alors, la note, rhôôô, bof...        :2/5:  
Qui signifie, heureusement : peut faire mieux   clin d\'oeil
avatar
Ari Bayaribailé
auteur

Messages : 123
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 54
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par laurent.agathe le Mer 23 Sep - 0:34

J'ai lu et j'aime bien cette histoire ,mais après etre monter dans la voiture ,il aurait

fallu développer sur cette passion du moment ,et sur le ressentis de l'acte en lui meme ,du sexe à l'heure ou un grand nombre de femmes fantasme sur 50 nuances de grey tu peux te le permettre .Sinon le style original qui t'es propre est là . :3/5: et au plaisir de te relire.
avatar
laurent.agathe
auteur

Messages : 783
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 45
Localisation : champtocé sur loire

Revenir en haut Aller en bas

Plutôt "Dépression au-dessus du jardin"...

Message par Mac Hoochie Plane le Mer 23 Sep - 17:52

Ari Bayaribailé a écrit:Un titre comme celui-là NE PEUT PAS être traité avec la même légèreté qu'une promesse électorale.
Cher Ari,

Je n'avais pas pensé aux tragédies grecques et l'autocensure n'est vraiment pas dans mes habitudes... J'ai volontairement décidé de cacher les moments importants.

Je n'ai pas pensé à l'action en coulisse mais plutôt à un montage ne laissant apparaître que des extraits... Un teaser plutôt qu'une pièce !

J'aurais peut-être dû titrer "Deux secondes", plutôt.

J'ai choisi de garder les deux secondes avant l'asphyxie, plutôt que décrire le mec et la fille.
J'ai choisi d'insister sur le créneau terre-à-terre plutôt que sur le coup de foudre émotionnel.
J'ai choisi de garder les deux secondes après le baiser, plutôt que décrire la sensualité de l'acte.
J'ai choisi de garder les deux secondes de panique avant l'éclairage du lieu, plutôt que décrire le cadre et ce qui s'y passera.
J'ai choisi de garder les deux secondes avant l'accident, plutôt que décrire l'accident.
J'ai choisi de garder les deux secondes avant la mort, plutôt que décrire la mort.

Un parti pris résolu de laisser juste des bribes d'impression, écrites en creux. Au lecteur de planter son décor. Je n'aurais pas développé davantage, tant pis si tu restes sur ta fin : c'était évidemment le risque que j'assume. Je ne ferai pas mieux sur ce texte, je ferai autre chose.

Et cette odeur de brûlé n'est que la dernière de ses impressions, le dernier stimulus sensoriel, sa dernière réalité. Si tu souhaites en plus y constater la preuve que le couple s'était bien protégé, libre à toi... ça me va ! clin d\'oeil

Quant à "Menaceupresqueudexploser", cette partie tourne dans ma tête depuis que j'écris cette réponse... Sans aucune difficulté, dois-je dire, sur plusieurs mélodies, dans plusieurs styles.

Merci de tes compliments par le biais de ce "peut mieux faire"... Merci de ta confiance !

Merci de ta lecture, toujours attentive.

avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Ari Bayaribailé le Mer 23 Sep - 18:03

Hello, Mac !

Une autre lecture m'a sans doute échappé : l'accident, la mort, l'éternité, plutôt que dans leurs dimensions amoureuses, seraient à comprendre dans celles d'un carambolage (les mètres de trop, le virage) ? Et le caoutchouc chaud (je le voyais même brûlé) serait celui d'un freinage en catastrophe, plutôt que celui d'ébats à l'ère des M.S.T. ?

J'avais tout faux !?!! Rhôôôô !  
C'est donc moi... qui peux mieux faire  clin d\'oeil

Bien à toi,

Alain
avatar
Ari Bayaribailé
auteur

Messages : 123
Date d'inscription : 04/07/2012
Age : 54
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Laurent...

Message par Mac Hoochie Plane le Mer 23 Sep - 18:08

laurent.agathe a écrit:(...) à l'heure ou un grand nombre de femmes fantasme sur 50 nuances de grey tu peux te le permettre

L'histoire n'était qu'une excuse pour planter quelques secondes hors du temps - emplies de peur, de doute, de confusion, de désorientation.

Si tu souhaitais voir ici un développement de la passion et de la sensualité, je comprends ta frustration mais - d'abord - mes mots auraient eu une toute autre couleur, une autre dynamique et - ensuite - je n'en suis sûrement pas capable.  mort de rire!

Je n'ai pas décrit un verre à moitié plein ou à moitié vide, j'ai décrit quelques gouttes échappées du verre. Je comprends que ta soif n'ait pas été étanchée... J'en suis désolé. Mais tu es quand-même parti en extrapolation... Et sacrément vite !  langue

Merci d'avoir cependant aimé l'histoire.

Merci à toi !


Dernière édition par Mac Hoochie Plane le Mer 23 Sep - 21:09, édité 1 fois (Raison : ... étanché, épanché... j'ai tranché !)
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ari...

Message par Mac Hoochie Plane le Mer 23 Sep - 18:21

Ari Bayaribailé a écrit:J'avais tout faux !?!! Rhôôôô !
J'écris souvent avec un crayon à double sens... mort de rire!

Visage pâle avoir langue fourchue !

C'est l'interprète qui choisit sa voix voie ! Et le lecteur/auditeur qui choisit sa traduction.


A te lire encore, au premier ou au second degré... clin d\'oeil

avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par laurent.agathe le Mer 23 Sep - 19:29

Mac Hoochie Plane a écrit:
laurent.agathe a écrit:(...) à l'heure ou un grand nombre de femmes fantasme sur 50 nuances de grey tu peux te le permettre

L'histoire n'était qu'une excuse pour planter quelques secondes hors du temps - emplies de peur, de doute, de confusion, de désorientation.

Si tu souhaitais voir ici un développement de la passion et de la sensualité, je comprends ta frustration mais - d'abord - mes mots auraient eu une toute autre couleur, une autre dynamique et - ensuite - je n'en suis sûrement pas capable.  mort de rire!

Je n'ai pas décrit un verre à moitié plein ou à moitié vide, j'ai décrit quelques
gouttes échappées du verre. Je comprends que ta soif n'ait pas été épanchée... J'en suis désolé. Mais tu es quand-même parti en extrapolation... Et sacrément vite !  langue

Merci d'avoir cependant aimé l'histoire.

Merci à toi !


Toujours à titiller ,mais oui t'en es capable et j'suis sur que tu tu vas nous offrir
un deuxième tome bien plus torride ,en tous cas je l"espère.
avatar
laurent.agathe
auteur

Messages : 783
Date d'inscription : 26/11/2013
Age : 45
Localisation : champtocé sur loire

Revenir en haut Aller en bas

A propos

Message par albatros le Mer 23 Sep - 23:43

Je vois le texte comme différents moments d'apnée (deux secondes hors du temps) dans des situations différentes
des extrêmes avant que la réalité reprend ses droits
Pas un flottement mais peut-être une stupeur
:4/5:

albatros
auteur

Messages : 194
Date d'inscription : 21/10/2010

Revenir en haut Aller en bas

Albatros...

Message par Mac Hoochie Plane le Jeu 24 Sep - 18:12

albatros a écrit:Je vois le texte comme différents moments d'apnée (...)
Pas un flottement mais peut-être une stupeur
Oui... Comme une sidération à chaque fois.

Le premier moment de confusion que j'ai écrit a été celui de l'ampoule... Etrange, non ?


Merci à toi !
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Michel Bonnassies le Jeu 24 Sep - 22:16

J'ai eu un moment de tristesse quand j'ai lu "Je n'écrirai plus…" mais me voilà rassuré. Après plusieurs lectures, quelques pistes ont germé dans mon esprit, mais je m'en tiendrai à la belle tranche de vie que tu nous offres, magnifiquement ciselée même si la fin est tragique, en tous cas j'aime bien. Merci Mac. :4/5:
avatar
Michel Bonnassies
auteur

Messages : 486
Date d'inscription : 06/04/2015
Age : 56
Localisation : Amphion les Bains (Haute Savoie)

http://michel.bonnassies.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par bipol le Ven 25 Sep - 10:28

je n'ai rien trouvé dans ton histoire

qui satisfasse mon âme poétique

je suis vraiment désolé :2/5:
avatar
bipol
auteur

Messages : 1354
Date d'inscription : 20/03/2012
Localisation : Herault

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Rêverie de plume le Ven 25 Sep - 16:25

Ah,Mac et son goût des fins tragiques !

Mais tu nous y a amenés avec art, en nous laissant choisir notre chemin tout doucement entre deux eaux !
ET même si je préfère les fins heureuses, j'apprécie l'habilité avec laquelle tu as mené ta barque brasse !
:4/5:
avatar
Rêverie de plume
auteur

Messages : 1056
Date d'inscription : 02/01/2013
Localisation : France Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Michel...

Message par Mac Hoochie Plane le Ven 25 Sep - 18:09

Michel Bonnassies a écrit:Après plusieurs lectures, quelques pistes ont germé dans mon esprit
J'aime quand un texte ne se dévoile pas trop vite (sans aller jusqu'une poésie absconse et hermétique, bien-sûr) pour ne pas tout digérer en un seul passage - après tout, une chanson est faite pour être écoutée à plusieurs reprises, dans différentes humeurs.

Quant à laisser germer quelques pistes... J'en suis très heureux !


Merci à toi !
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Bipol...

Message par Mac Hoochie Plane le Ven 25 Sep - 18:16

bipol a écrit:je n'ai rien trouvé dans ton histoire

qui satisfasse mon âme poétique
Ne sois pas désolé. Vraiment, je t'assure. Chacun ne trouve que ce qu'il cherche, finalement.

Même si tu es ma référence poétique universelle, j'espère que quelqu'un pourra être étonné de trouver la peur de la mort dans l'éclairage d'une ampoule électrique. Même si ce n'est pas de la poésie, c'est peut-être ma façon de l'envisager.


Heureusement que j'ai posté dans Chanson et non dans Poésie, dis donc...


Merci à toi.
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Rdp...

Message par Mac Hoochie Plane le Ven 25 Sep - 18:22

Rêverie de plume a écrit:même si je préfère les fins heureuses, j'apprécie l'habilité avec laquelle tu as mené ta barque brasse !
Pardon d'être si brutal. Mais ça fait tellement de bien d'exorciser ses angoisses, parfois.

J'apprécie ton effort pour passer outre cette violence et de t'être mise à l'eau avec moi. Quand tu y es, elle est bonne ! mort de rire!


Merci à toi !

avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Claude le Sam 26 Sep - 16:04

Mac et ses  histoires aussi inattendues que déroutantes.Encore une fois tu nous y a amenés là où tu voulais nous faire aller.je te rappelle qu'il formellement interdit d'embrasser en conduisant.A part les pneus quels sont les dégats sur la voiture?
Coté poésie je vois que je ne suis pas le seul à avoir quelques manquements...je me sentais tout penaud;ta compagnie me redonne espoir...
9a vaut bien un :4/5: pour t'aider à te remettre de tes émotions.
avatar
Claude
auteur

Messages : 778
Date d'inscription : 07/04/2010
Localisation : pamiers

Revenir en haut Aller en bas

Claude...

Message par Mac Hoochie Plane le Sam 26 Sep - 16:32

Claude a écrit:A part les pneus quels sont les dégats sur la voiture?
Merci de t'en inquiéter, vraiment.

J'attends le passage de l'expert pour te répondre. J'ai joint le double du constat à mon testament. Je te laisse voir les détails avec mes héritiers.

Pour la poésie, chacun la reçoit avec sa propre sensibilité, ne t'en fais pas !

https://www.youtube.com/watch?v=gIgGA1qMe9w


Merci à toi !
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Pizzi le Dim 27 Sep - 14:44

Originale cette idée de fraction du temps pour exprimer des choses de la vie, dont la mort également.
A chaque tableau, ces deux secondes avant de...

<< Où me suis-je embarqué ?
Pour quelques mètres de trop
Où me suis-je embardé ?
Le choc frontal
Contact fatal
Infinie fractale >>
J'aime beaucoup ce passage ( sans allusion bien sûr  clin d\'oeil )
Pour la grande originalité, selon moi, de ce texte je dis
:5/5:
Dommage que le temps me manque...   Musicos!  Musicos!
avatar
Pizzi
auteur

Messages : 209
Date d'inscription : 28/05/2015
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

a mac

Message par gaston ligny le Dim 27 Sep - 15:39

pour moi çà sent le pneu cramé ou la combine de plongée qui prend feu près d'un naîade Es tu certain que ta montre est à l'heure C'est angoissant quand tu t'amuses
Salut amical Gaston soleil2 soleil2 soleil2 soleil2 soleil2 soleil2 :4/5:
avatar
gaston ligny
auteur

Messages : 1274
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Belgique

http://texteschansonspoetiques.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Pizzi...

Message par Mac Hoochie Plane le Dim 27 Sep - 17:52

Pizzi a écrit:Dommage que le temps me manque...
Heureux que tu aies adhéré à mon concept.

Le temps est assassin - qu'il disait, l'autre... - même divisé en secondes.

Honoré de ta cotation si élevée. Oooops!

Merci à toi !
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

GdGN...

Message par Mac Hoochie Plane le Dim 27 Sep - 18:00

gaston ligny a écrit:Es tu certain que ta montre est à l'heure
Non... J'espère qu'elle avance quelque peu...

Mais un réveil bien réglé te surprend autant que celui qui avance quand il se met à sonner... Tu ne crois pas ?

Ne sois pas angoissé de mes petits cauchemars, surtout.

Merci à toi !

Amitié, par-delà la frontière...
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par yvon Chaloyard le Jeu 1 Oct - 6:07

J'arrive comme un pneu sur la route...EXCUSE-MOI DU PNEU!     Là j'avoue qu'il a fallu m'accrocher au volant avant le choc frontal, mais je n'avais pas le choix, aller au bout du délire ou mourir d'incertitude.... Comme je suis curieux je ne suis pas mort. Devant cette tragédie Kafkaïenne qui déroute (d'où le choc frontal...) il y a en effet un mélange de sinistre d'absurde et de dérisoire voire de cynisme sensuel,
mais le fantastique est révélateur d'un personnage plein d'humour même s'il est désordonné.
Cà n'est pas en chanson qu'il faut transcrire cet écrit mais en
3 D sur écran géant... et pour t'encourager à continuer d'écrire je mets le maxi et sors de ma mayonnaise! :5/5: Car il est bien connu que si la mayonnaise loupe c'est de la faute à Kafka pseudo de Mac!!!!
avatar
yvon Chaloyard
auteur

Messages : 766
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 78
Localisation : haute savoie

http://www.yvonchaloyard.com

Revenir en haut Aller en bas

mac

Message par gaston ligny le Jeu 1 Oct - 15:46

il faut faire une reconstitution et voir ce qu'un condom qui a servi très peu pourrait
apporter au six lances des grands fonds et là le tour est joué Reste à trouver un producteur Je cogite je cogite A+
avatar
gaston ligny
auteur

Messages : 1274
Date d'inscription : 26/02/2010
Localisation : Belgique

http://texteschansonspoetiques.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Yvon...

Message par Mac Hoochie Plane le Jeu 1 Oct - 18:23

yvon Chaloyard a écrit:Comme je suis curieux je ne suis pas mort.
Grand bien t'en prit !

Heureux de ton attention et de ta cotation, toutes deux hors normes...

Tes mélanges perçus me plaisent.


Merci à toi !


Mit freundlichen Grüßen...

Dein Freund, Franz.

clin d\'oeil

avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

GdGN...

Message par Mac Hoochie Plane le Jeu 1 Oct - 18:34

gaston ligny a écrit:voir ce qu'un condom qui a servi très peu pourrait
apporter (...)
J'ai évoqué une nuit si divine et tu penses qu'il aurait peu servi ?

Mouais...



gaston ligny a écrit:il faut faire une reconstitution (...) Reste à trouver un producteur Je cogite je cogite
Inutile de préciser que Mme Bousier refuse de tourner dans ton court-métrage de fiction !




langue
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par McDuffe le Sam 3 Oct - 4:57

Je n'ai pas le temps de faire un long com because I'm very à la bourre these days mais j'aime bien ce texte, je le trouve magistralement construit et je trouve qu'il a une grande force dramatique.
:4/5:
avatar
McDuffe
auteur

Messages : 415
Date d'inscription : 11/09/2013

Revenir en haut Aller en bas

McDuffe...

Message par Mac Hoochie Plane le Sam 3 Oct - 9:17

McDuffe a écrit:(...) je trouve qu'il a une grande force dramatique.
J'ai pu écrire par ailleurs que j'étais toujours étonné des différentes impressions dégagées par chacun des lecteurs devant un même texte. Et je ne saurai jamais vraiment pronostiquer ton appréciation devant mes textes... C'est toujours une surprise ! clin d\'oeil

Je ne crois pourtant pas avoir envisagé ce texte différemment de bien d'autres miens. Et pourtant...

Merci d'avoir pris de ton temps à la bourre, c'est d'autant plus précieux.

Merci à toi !
avatar
Mac Hoochie Plane
auteur

Messages : 2863
Date d'inscription : 28/07/2010
Age : 48
Localisation : Normandie

http://mac.hoochie.plane.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

bilan et archivage

Message par Jeff le Dim 4 Oct - 18:01

Ce texte a obtenu deux fois 2 crayons, une fois 3 crayons, six fois 4 crayons et deux fois 5 crayons.
Ce bilan lui confère le privilège d'être archivé, avec ses commentaires, dans la nouvelle rubrique d'archive du Crayon du Parolier.
bravo!

______________________________________
Le Crayon du Parolier/   Staff /Administrateur
_____________________________

 JEFF NOSTRESS Official Site
_____________________________

"Si vous pensez que l'aventure est dangereuse, je vous propose d'essayer la routine.... Elle est mortelle." (Paulo Coelho)
avatar
Jeff
A.C.I - Admin
A.C.I - Admin

Messages : 1536
Date d'inscription : 21/02/2010
Age : 47
Localisation : Franche-Comté

http://jeff-nostress.sitego.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'odeur de caoutchouc chaud

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 ::  :: 

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum